Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une belle alliance  ! Vous aimerez !
Une belle alliance  ! Vous aimerez !

Une belle alliance ! Vous aimerez !

Si vous recevez, un vendredi ...oui, ce sont des choses qui arrivent surtout lorsque ce 1er juillet 2016 est un vendredi :- ) par exemple, et que vous attendez avec beaucoup de plaisir, une personne de qualité !

Ah oui, pour les catholiques du monde entier, la consommation de poisson le vendredi est restée une tradition vivante ! Oui, le poisson reste un signe de ralliement ! Mais pas que !

Le sens de la tradition du poisson viendrait également du signe symbolique qu’il représente pour les chrétiens. Au premier siècle de notre ère, dans le christianisme primitif où les chrétiens étaient persécutés par les autorités romaines, le motif du poisson était le moyen caché de représenter le Christ, parce que le mot grec Ichthus (qui signifie « poisson ») rassemble l’initiale des termes grecs composant la formule « Jésus-Christ Fils de Dieu Sauveur » (Iesous ChristosThéou Uios Sautèr).

C'est sympathique et les pécheurs comme les poissonniers sont contents !

Oui, je reçois, disons que j'accueille alors pour faire simple et rester disponible, j'ai remis au menu du repas, "Ma Brandade " !

Venue du Sud, sur la Route du Sel ? ! Depuis le Pays basque d'une part, dès les premières années du XVIe siècle, les morutiers basques naviguaient jusqu'à Terre-Neuve afin de ramener d'importants contingents de cabillaud, et d'autre part, les basques ont développé diverses recettes à base de morue, telle " la brandade de morue parmentière". Celle que j'ai adoptée !

A cette époque, comme plus tard, avant de partir pour une longue saison de pêche dans l’océan glacial arctique, les grands « « Terre-neuvas » » de Bordeaux, où je vivais chez ma grand-mère paternelle, les pêcheurs bordelais se joignaient à eux avec force fêtes et jolis drapeaux après s'être approvisionnés en sel pour mieux préparer et conserver la morue !

J’ai retrouvé la recette de ma mère que je servais en suite chez moi, aux invités qui arrivaient les jours de poisson, comme un vendredi saint avant Pâques ...

Il suffit de faire dessaler la morue salée en la faisant tremper dans l'eau avant le moment de préparer la brandade (en changeant l'eau régulièrement) deux jours avant de la cuisiner ! On fait cuire les pommes de terre épluchées fin et on les écrase à la fourchette ! Il faut émietter la morue dessalée et la mélanger avec les pommes de terre écrasées, une bonne dose d’'ail pilé et de persil haché. J’ajoute petit à petit de l'huile d'olive venue d’Espagne, bien sûr (plus il y en a meilleur c’est !). Poivrer. Goûter et ajouter éventuellement un peu de sel c’est selon ! On met ensuite la purée dans un plat allant au four et laisse cuire 15 à 20 min. Passer sous le grill avant de servir. Servir avec une salade croquante, des croutons à l’huile !

à Nantes, on la sert avec du « Gros plant » du pays nantais ! Quelle belle alliance !

Avez-vous essayé ? pas encore ? Lancez-vous ! et vous me direz !

...

Tag(s) : #Mes recettes

Partager cet article

Repost 0