Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dieu a créé l’humain à son image, comme un être qui est en évolution et qui est capable de créer, doué d’une certaine liberté.

Dieu a créé l’humain à son image, comme un être qui est en évolution et qui est capable de créer, doué d’une certaine liberté.

Dieu créa les êtres pour qu'ils soient libres.~~Morale et politique se confondent souvent pour vous déposséder de votre essentiel.

J’ai enfin reçu les lumières de l’Esprit-Saint de Dieu : je quitte le "MoDem44", où je me suis fourvoyée, il y a bientôt trois ans. Dieu a toujours eu d’autres vues sur moi "dans la droiture" et m’avait tracé une autre destinée "dans l'honnêteté", je m’étais égarée... et cela m’a beaucoup perturbé. C’est avec l’humilité qu’accorde le sacrement du Pardon que je reprends ma liberté et " le bon chemin". Ceux qui ont la foi comprendront qu'on peut vouloir servir, vouloir prendre soin du "bien commun"  autrement que dans des structures où les jeux de rôles contribuent à bousculer les identités et fait basculer les certitudes.

Quand on s'en va, c'est pour protéger "son essentiel"...alors, je m'en vais.

Que souhaitaient-elles ces deux femmes et leurs fans ? Celles qui m'ont agressées ? Que je rende les clefs de membre du Conseil, de la Communication (alimentation des réseaux et blog), des petits buffets de convivialité initiés, des outils d'organisation que j’ai créés et de tous les outils du WikiMoDem et bien entendu du  poste de Délégué départemental dont personne ne voulait, on comprend pourquoi il fallait le vider de son essence même ! ?

Ma démission est la seule réponse  maintenant que le sac est plein, : la seule réponse.

A la compétition des égos, je partais perdante d'avance. Erreur de casting. Erreur de boutique "en trompe l'œil".

Je pense sincèrement que j'ai vécu des échanges « de qualité » avec certains individus de ce groupe local, certaines personnes sont authentiques et je remercie le Ciel de les avoir rencontrées. Ils (et elles) se reconnaitront, s'ils ou elles me lisent.

Je fus... "sans doute"... pour répondre à certaines agressions, maladroite, de non réponses en non réponses, je m'épuisais ...Pour les "les meilleurs" d'entre nous, je suis désolée de cette petite perturbation mais comme disent les enfants de ma génération : "je comptais pour du beurre" ! Curieuse expression, n'est-ce pas, car le beurre est souvent associé à l'opulence, à la richesse (mettre du beurre dans les épinards, faire son beurre (= faire fortune), le beurre et l'argent du beurre). Et bien oui,  car le beurre était considéré comme "la graisse du pauvre", l'huile étant en ce temps-là au contraire un produit de luxe que l'on ne produisait qu'une fois par an !

Alors ceux qui ont profité de mes compétences ont bien fait leur beurre sur mon dos...! On dira ça comme ça !

Je ne reviendrai pas sur les coups bas et les attaques sournoises, que j'ai reçus, ça, en effet, je ne connaissais pas, encore que cela se pouvait, mais "on" me la fait ! ...C'est intolérable.

Quant à ceux qui m'ont sabordée par intérêt personnel ou par "courte-vues", ils croiront même avoir gagné "contre" moi. C'est pitoyable. Plus que regrettable. Mais, vrai, ceux là, s'ils ne sont pas "inspirés", je ne regrette vraiment pas de m'en être écartée  ! Ils sont un vrai danger à l'honnêteté naturelle.

Tant pis pour moi, pour les dons et les cadeaux, les jours, les nuits, le travail gratuit, les sacrifices de ma vie, l'argent perdu, je ne suis trompée de "maison" : dans celle-ci, trop d'ambitieuses à la petite semaine, j'en ai fait les frais et quels frais ! On ne m'y reprendra plus !

Cette politique là- faite de satisfactions personnelles... d'égos surdimensionnés , ce n'était pas pour moi. Je me suis fourvoyée, au sens littéral de ce terme : J'ai pris un mauvais chemin, dans un chemin sans issue dans un milieu hostile. "Que diable ai-je été faire dans cette galère?

Je me suis fourvoyée en faisant de la politique que je croyais rimer avec "éthique' !

"Tant pis si on franchit les lignes" m'a-t-on écrit ! J'en ai les yeux encore brûlés d'avoir lu et relu de tels courriels ! Des élus qui forment ainsi de nouvelles recrues ! ? Et ces recrues qui deviennent à leur tour "formatrice" ? ... je vous laisse réfléchir au niveau de la politique de demain ! sans lendemain !

Que Dieu pardonne à "l'agitateuse" permanente, omni présente, moralisatrice à souhait, Lui qui le peut - moi qui ne le peux pas, car ceux qui font le mal ne comprennent pas- ou ne veulent surtout pas comprendre- ce qu'on dénomme " la qualité" des rapports humains qu'il faut "savoir entretenir" dans une structure...Ceux qui ne comprennent pas non plus que lorsque quelqu’un- ou quelqu'une sur-réagit à une remarque qui leur paraît, à eux anodine, ne l'est pas : elle vient toucher ses valeurs, son histoire ou... ses propres blessures.

Poussée à bout, incomprise, je me retire de certaines griffes. Je leur laisse la place ! Sans regrets.

A l' occasion de ce départ, je ne manquerai pas de remercier ceux qui m'ont accompagnée et estimée. Je souhaite en effet, de toute mon ardeur à ceux qui le méritent - eux ils ont déjà parcouru "dans l'engagement ""authentique""", un long chemin, une belle poursuite de vie !

Je tiens à souligner- par honnêteté et pour l'avoir constaté que "des" structures locales de ce parti qui existe depuis 2007, celui-là, Le VRAI mouvement, lui, le "'MoDem" fonctionnet correctement. Je ne fais pas d'amalgame. Entre un problème local et le National, non plus !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et à ceux qui le veulent, je livre la prière d'une de nos "saintes" qui fut si "utile" sur terre !

Et d'elle croyant ou non, "si elle fut si célèbre partout, c'est pour "le seul bien" qu'elle a fait ...

  • "Seigneur, quand je suis affamé, donne-moi quelqu’un qui ait besoin de nourriture.
  • Quand j’ai soif, envoie-moi quelqu’un qui ait besoin d’eau.
  • Quand j’ai froid, envoie-moi quelqu’un à réchauffer.
  • Quand je suis blessé, donne-moi quelqu’un à consoler.
  • Quand ma croix devient lourde, donne-moi la croix d’un autre à partager.
  • Quand je suis pauvre, conduis-moi à quelqu’un dans le besoin.
  • Quand je n’ai pas de temps, donne-moi quelqu’un que je puisse aider un instant.
  • Quand je suis humilié, donne-moi quelqu’un dont j’aurai à faire l’éloge.
  • Quand je suis découragé, envoie-moi quelqu’un à encourager.
  • Quand j’ai besoin de la compréhension des autres, donne-moi quelqu’un qui ait besoin de la mienne.
  • Quand j’ai besoin qu’on prenne soin de moi, envoie-moi quelqu’un dont j’aurai à prendre soin. Quand je ne pense qu’à moi, tourne mes pensées vers autrui. Amen. »Prière de Mère Térésa de Calcutta (1910-1997) (canonisée dimanche 4 septembre 2016) En ce 30 septembre 2016 que Dieu nous a donné, puisse -t -elle parler pour moi au Seigneur Dieu pour que je continue, "fortifiée", le chemin tracé, ailleurs !

J'en profite pour conclure sur mes réflexions,  désolée, si vous trouvez cela long ...Je ne suis pas jeune et mes années ont compté en éthique et générosité, et je pensais que cela continuait.

Si Dieu a créé l’humain à son image, comme un être qui est en évolution et qui est capable de créer, doué d’une certaine liberté, il est certain que cette liberté ne va pas de soi, et ce que l’on en fait, non plus. Bien souvent nous passons sans même voir que nous avions le choix. Bien souvent "nous" choisissons "n’importe comment" ..."croyant bien faire"...mais "le bien-faire", comment le réaliser en politique ? ...

Soyons clairs, "rendre service" n'est pas un mot à utiliser en politique, oui, car j'avais voulu faire "plaisir" à un militant engagé depuis des années, je croyais lui "rendre service", en effet pour être "utile" à un parti mais pas pour moi...Ce militant aussi s'est brisé les ailes, pas suivi, mal compris, il a aussi quitté, la boutique. Et pas seul.

Chacun doit défendre son essentiel. Rester Libre et "soi-même" est prioritaire dans la vie. Il y a des amputations qu'on ne souffre pas. J’ai donc en effet choisi "mon blog" pour faire savoir que je quittais le MoDem44 ce dernier jour de septembre et je l'ai fait à savoir "à qui de droit". Sans tapage. Je suis arrivée et sans tapage, j'en suis repartie. Nous ne partagions pas du tout "les mêmes valeurs" ...Je n'en dirai pas plus. Même le SG du Mouvement n' a pas compris mon éthique, alors, tant pis ! ...

Ma profession de foi, restera la même : Je reste fidèle héritière de la démocratie chrétienne ce courant de pensée politique et religieuse qui fut celui des miens. Celui qui s'exprime en Europe à partir de la fin du XIXe siècle.

Pour mémoire, la démocratie chrétienne à cherché à promouvoir, au sein d’une société démocratique et pluraliste, une politique conforme au message qu’expriment les Évangiles, la doctrine sociale de l'Église et les travaux de penseurs chrétiens.

Ce parti en tant que tel, n'existe plus. Il existe des démocrates chrétiens en France : Feu Jean Lecanuet en 1965 avait créé son parti. François Bayrou se déclare en tant qu'individu démocrate chrétien. Mais pas son parti. C'est évident.

Merci à vous de m'avoir lue jusqu'au bout...je continue avec mes amis, ma famille, mes essentiels, mon essentiel qui regarde vers le Ciel ! Je garde mon libre arbitre, mon sens civique. Mes valeurs.

Les témoignages de sympathie m'arrivent. Je vous livre celui-ci qui me touche particulièrement, il est loin d'être le seul, sans modestie, je le livre : "Chère AM, vos véritables amis ( amies ) vont certainement vous regretter : Vous aviez apporté ce qui nous manquait. Vous aviez su créer dans ce mouvement local dynamisme et efficacité. Ceux-là comprendront pourquoi vous partez. On ne peut travailler qu'en sérénité et respect. Certains élus vous devront leurs résultats tant vous avez fait campagne pour eux ! Vous avez besoin pour faire le deuil de tant d'engagement, près de trois ans, de "notre" soutien, je vous le donne bien volontiers. Laissez les autres à leurs vieilles querelles, leurs petites histoires et leurs egos. Je pense que vous recevrez beaucoup de témoignages d'amitié, vous le méritez. Salutations sincères". XX....

Nantes, le 30 septembre 2016

Tag(s) : #Mes engagements

Partager cet article

Repost 0