Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Besoin de valeurs ...

Besoin de valeurs ...

Un débat surréaliste ?

Pas tant que ça ! Un débat a agité le monde politico-médiatique sur les « valeurs » défendues par les « deux finalistes » de la Primaire « ouverte » de la  Droite et du Centre. Il a abouti  à une confusion générale. Pour les médias et les réseaux  Monsieur Fillon serait un conservateur réactionnaire, un catholique intégriste jusqu’au-boutiste, et représenterait un danger mortel pour toutes les « avancées sociétales », quand à Monsieur Juppé il serait un homme de progrès, garant de l’évolution heureuse d’une société libérée.

Mais de quoi parle-t-on ?  Analysons par exemple les valeurs dites sociétales qui ont fait bruit. Messieurs  Fillon et Juppé sont partisans de l’avortement, du « mariage » homosexuel et de l’adoption, comme de la loi Claeys-Leonetti qui ouvre des possibilités d’euthanasie. Seul Monsieur Fillon souhaite modifier l’adoption plénière en adoption simple afin de permettre que la filiation de l’enfant adopté  soit  portée à sa connaissance comme c’est le cas en Angleterre.

Nous nous trouvons dans la situation « inouïe » selon laquelle, sur le sujet fondamental de la défense de la vie,  Alain Juppé et ses partisans  traînent dans la boue un adversaire qui professe  les mêmes idées qu’eux. Il en résulte que les deux candidats, se croient "obligés" de se revendiquer « catholiques », Monsieur Fillon conduit à faire confession de sa foi personnelle ! Et  voilà  "la surenchère" sur le sujet dévastateur de l’avortement, considéré par Jean-Paul II comme le drame suprême de l’humanité qu’un catholique ne peut cautionner. Même si le Pape François vient de demander toute l’attention du pardon « aux cœurs contrits » dans sa dernière lettre apostolique clôturant le Jubilé de la Miséricorde.

C'est  ainsi que , de cette famille de la Droite et du Centre,  la qualification de François Fillon devient "évidente". Au moins par les qualités de l'homme, son honnêteté. Il reconnaît ce qui n' a pas été dans la gestion précédente où il était aux commandes, il annonce ce qui sera,  "avec sobriété". Non clivant, ferme, respectueux, au-dessus de la mêlée. De vraies valeurs !

Pour redresser notre pays si malmené par un socialisme désintégré ou par des hommes politiques corrompus,  sa valeur - démontrée, argumentée  est de toute évidence  de qualité «  supérieure ». Tant par son  sérieux, ses connaissances des dossiers, que par sa détermination, son autorité et son langage transparent : Avantage à Monsieur Fillon.

Pour moi, soit. Pour les autres, ceux qui voteront, on le saura dimanche soir.

Cela dit, ne soyons pas dupes, si celui-ci devient le candidat officiel des Républicains et du Centre dimanche prochain, il ne sera pas le candidat "providentiel" de toute la Droite traditionnelle, sauf à tenter de récupérer des personnes qui se seraient réfugiées au FN. Et bien entendu, il faut amender un peu son programme économique, ce qu’il fera bien évidement dans ses rencontres à venir pour «  ouvrir » plus  largement la Droite et  le Centre-droit.

Ce qui veut dire, très concrètement, que pour ceux qui croient que la loi Taubira sera abolie, ils se trompent, personne ne le fera...on ne démariera pas ! Le combat  de ces dernières années doit être "volontairement" abandonné et dire qu'il est perdu. Mais pas d’humiliation ! Le combat restera dans toute sa noblesse : nous aurons manifesté, agi, protesté, souffert pour faire valoir "nos" convictions. Maintenant, nous avons appris, qu'il faut vivre et parler de nos valeurs, sans peur,  sans discrimination, et que d’autres combats nous attendent !    

Cela dit, les présidentielles sont dans six mois : il peut se passer encore bien des choses nouvelles d’ici là, et « nos » combats pour notre  pays en construction permanente  ne sont pas perdus, ils s'inscrivent dans notre Histoire de France !

 

Tag(s) : #Mes engagements

Partager cet article

Repost 0