Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous le dis avec des fleurs...

Je vous le dis avec des fleurs...

 

Sur Internet, les réseaux sociaux ou par téléphone, des messages ....

Mais quels messages ? Parfois des pièges habilement tendus ...

• Il nous faut rester sur nos gardes ...tout le temps !

 

Les fraudeurs se sont professionnalisés. Leurs mails ou SMS sont parfois très bien rédigés, leur présentation irréprochable.

 

Pour nous faire mordre à l’hameçon, ils usurpent l’identité de nombreux organismes: banques, opérateurs téléphoniques, Trésor public, préfecture de police, Autorité des marchés financiers, associations d'aide à la détresse...ou d "amis"  ...

 

Les prétextes utilisés sont variés: vous rembourser de l’argent, réaliser une opération de sécurité indispensable pour continuer à utiliser votre carte bancaire, mettre un service à jour...

Ces messages jouent aussi sur la peur, menaçant par exemple de couper l’électricité ou le gaz si vous ne réglez pas au plus vite une prétendue facture.

 

Par exemple : Vous êtes invités à renvoyer par mail ou SMS le numéro de votre carte bancaire, ou l’identifiant et le mot de passe donnant accès à vos comptes bancaires en ligne. Ou encore vous êtes incité à cliquer sur un lien hypertexte qui vous amène sur une page web sur laquelle il vous est demandé d’entrer des données confidentielles. Elle est très bien imitée et l’adresse presque identique à la vraie, à une lettre ou un chiffre près.

 

Attention! Désormais, ces liens peuvent être activés via les réseaux sociaux ou proposés quand vous consultez certains sites.

 

Autre technique: vous demander de mettre à jour une application. Vous téléchargez alors un virus qui s’installe incognito dans votre ordinateur. ATTENTION : "Le virus attend que vous vous connectiez à votre banque, pour un virement par exemple. Vous recevez un code par SMS pour valider l’opération, et vous le tapez sur le site de la banque. Un message d’erreur s’affiche. À votre insu, le virus a détourné le code de validation. Vous recommencez l’opération et cette fois, le code fonctionne: votre virement est validé, mais un fraudeur a ainsi pu récupérer un code pour l’utiliser à son profit ! Eh oui !

 

Nous soutirer nos informations bancaires, voire de l'argent, par les sentiments, aussi, c’est fréquent !

 

Prendre des précautions...voilà comment !

 

-Souvenons-nous qu’aucun établissement bancaire ni public ne nous demande d’informations personnelles par mail- ce ne peut être que des tentatives d’escroqueries !

 

-Ne cliquons jamais sur un lien présent dans un mail (sauf si nous sommes absolument sûrs de l’identité de l’expéditeur).

Mieux : Pour vérifier l’information contenue dans un message, connectons-nous en tapant nous-mêmes l’adresse Internet de l’organisme à contacter.

 

-Ne  rien télécharger  sur notre ordinateur à partir d’un mail.

 

-Changer régulièrement le mot de passe qui nous permet de nous connecter sur le site de notre banque afin de consulter nos comptes bancaires. Bien évidement  il faut s' assurer qu’il n’est pas... "trop facile" à deviner.

 

-Téléchargez les logiciels antivirus spécialisés fournis gratuitement par certaines banques. Il vous alertera si vous saisissez des informations sur un site pirate.

 

-Pour les paiements sur Internet, il nous faut bien vérifier que la connexion est sécurisée avant de saisir des informations sensibles: l’adresse commence obligatoirement par "https" et un cadenas si discret soit-il apparaît dans la barre du navigateur.

 

En cas de suspicion ou de fraude, il faut réagir... mais ...vite!

 

"Faites opposition immédiatement sur votre carte bancaire si vous craignez d’avoir été piégé.

 

Changez les mots de passe de votre compte bancaire en ligne ou des comptes clients ouverts chez les e-commerçants auprès desquels vous faites des achats (les fraudeurs ne pourront pas usurper votre identité ni payer avec votre carte).

 

Signalez l’arnaque sur www.internet-signalement.gouv.fr afin que la police puisse ouvrir une enquête et engager des poursuites.

 

Se faire rembourser !

 

Les banques sont « tenues » de rembourser intégralement les débits frauduleux sur notre compte (notamment ceux réalisés avec votre numéro de carte bancaire alors que vous détenez toujours celle-ci)... sauf si vous avez fait preuve de négligence (articles L133.19 et suivants du Code monétaire et financier).

Si notre banque rechigne à rembourser, il faut adresser un courrier recommandé pour lui rappeler la loi.

 

Pourquoi je vous en parle ? Parce que j’ai été ...piégée, volée...maintenant je suis plus « avertie » hélas, autant que je vous avertisse ! Non ?

Partager cet article

Repost 0