Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lorsque des personnes avancent sur le chemin de la vie, elles ne sont pas seules ; elles suivent les chemins tracés par d'autres qui les ont précédées tout en gardant le droit de faire leurs choix...
Lorsque des personnes avancent sur le chemin de la vie, elles ne sont pas seules ; elles suivent les chemins tracés par d'autres qui les ont précédées tout en gardant le droit de faire leurs choix...
Lorsque des personnes avancent sur le chemin de la vie, elles ne sont pas seules ; elles suivent les chemins tracés par d'autres qui les ont précédées tout en gardant le droit de faire leurs choix...
Lorsque des personnes avancent sur le chemin de la vie, elles ne sont pas seules ; elles suivent les chemins tracés par d'autres qui les ont précédées tout en gardant le droit de faire leurs choix...
Lorsque des personnes avancent sur le chemin de la vie, elles ne sont pas seules ; elles suivent les chemins tracés par d'autres qui les ont précédées tout en gardant le droit de faire leurs choix...
Lorsque des personnes avancent sur le chemin de la vie, elles ne sont pas seules ; elles suivent les chemins tracés par d'autres qui les ont précédées tout en gardant le droit de faire leurs choix...

Lorsque des personnes avancent sur le chemin de la vie, elles ne sont pas seules ; elles suivent les chemins tracés par d'autres qui les ont précédées tout en gardant le droit de faire leurs choix...

Un long chemin tracé ! Le mien, celui d'une démocrate-chrétienne, issue d'une longue lignée. 

Un démocrate-chrétien est un partisan de la démocratie chrétienne ou un adhérent d'un parti qui inclut cette idéologie au sein de son engagement personnel et militant, j'en suis et je ne m'en cache pas, cela me permet  une grande ouverture envers tous mes concitoyens et m'empêche  de m'enfermer dans la pensée unique d'un seul Leader, ou d'un seul parti...avoir un bulletin de vote en mains qui correspond à son mode de vie et aux valeurs partagées est  la meilleure réponse ! En tous cas, la mienne !  Et cela me laisse une grande liberté en cas d'élections politiques...Je vote en conscience.

Même si le Mouvement Démocrate-chrétien*  est très hétérogène de nos jours et n'apparait plus de façon évidente, nombre d'entre nous et quelques personnes politiques, se reconnaissent individuellement de cette idéologie politique, il s'accorde tout de même sur certains thèmes.

  • La préoccupation de la dimension "spirituelle" de "toute" personne, telle qu'elle avait été exprimée dans l'encyclique Rerum Novarum  du 15 mai 1891 du Pape Léon XIII.  
  • L'idée selon laquelle la source du droit provient, non de l'État, mais des individus, images de la personnalité divine, et qu'il faut donc reconnaître à toute personne un droit fondamental ; Tout homme est créé à l'image de Dieu !
  • Le principe de subsidiarité dans tous les corps sociaux : famille, profession, commune, province, État, etc. ;
  • La primauté de la famille comme "la cellule de base" fondatrice de la société, premier lieu d'éducation, de responsabilité et de solidarité ; Sans qu'il soit question d'exclure toutes les formes de vie à deux.
  • L'autorisation de l'enseignement confessionnel ;  quelles que soient les confessions;
  • Une décentralisation administrative assez poussée.
  • L'écologie et le développement durable, dans la mouvance des mouvements scouts (« comme  le scout voit dans la nature l'œuvre de Dieu, il aime les plantes et les animaux, la Création) mais aussi le respect de "notre Bien commun"  en appui à l'appel de la LETTRE ENCYCLIQUE 'LAUDATO SI’ du  Pape FRANÇOIS sur la sauvegarde de " LA MAISON COMMUNE" !

D'une manière générale, la conception de l'État est différente de celle des libéraux : celui-ci doit être décentralisé, constitué de différents organes, mais reconnaître un pouvoir certain aux corps intermédiaires, expression de la liberté des individus. Cela inclut les institutions religieuses qui doivent y avoir  toutes leurs places et expressions. Y compris pour toutes les religions représentées, sans aucune discrimination.  

Les démocrates-chrétiens voient l'économie comme étant au service des hommes  et non l'inverse  mais  ne remettent pas en cause le capitalisme. Ils ont le respect des valeurs fondamentales de la République dans le cadre d'une intelligente laïcité.

* La démocratie chrétienne est un courant politique qui a trouvé  son inspiration dans la doctrine sociale de l'Église catholique et les écrits des penseurs chrétiens. Elle tente de concilier les principes démocratiques et les principes du christianisme et cherche essentiellement à améliorer le sort des milieux les plus populaires et les plus défavorisés.

L'expression "démocratie chrétienne" a été popularisée par Frédéric Ozanam et les rédacteurs de L'Ère nouvelle, proches des idées développées par Lamennais (1782-1854) et généralement désignées par "catholicisme libéral". L'encyclique Rerum Novarum est considérée comme l'un des fondements de la doctrine sociale de l'Église, elle invite les catholiques à investir l'action sociale. L'année suivante, il a appelé  les catholiques français à se rallier à la  "République".
- La démocratie chrétienne s'est développée principalement en Allemagne avec le Parti chrétien démocrate allemand (C.D.U.) et en Italie avec l'Union des démocrates chrétiens. En France, la démocratie chrétienne a connu des succès électoraux avec le Mouvement républicain populaire (MRP) créé en 1946, dont Marc Sangnier fut le président d'honneur.

De nos jours, la démocratie chrétienne est représentée en France par des personnalités appartenant à des formations politiques différentes. François Bayrou, ancien président de l’UDF et fondateur du MoDem, apparaît clairement comme le principal héritier de la démocratie chrétienne en France. Mais son parti, le MoDem, n’a rien d’un parti démocrate-chrétien : c’est un parti totalement aconfessionnel, qui défend la laïcité, et dont les multiples composantes sont issues de traditions politiques très différentes (démocrates chrétiens, écologistes, fédéralistes…). Seul le Parti Chrétien-Démocrate (PCD) revendique les valeurs fondatrices  de la démocratie chrétienne,  mais au sein du MoDem ou du Nouveau Centre certains en sont proches : Certaines personnalités bien connues s'en revendiquent. Comme je le disais, François Bayrou,  s'en revendiquait aussi autrefois, mais moins  dernièrement, il s'efface dernière une tentation de ne plus s'affirmer chrétien, ce qui explique sans doute la démarche de Bayrou dans l'Alliance scellée le 23 février 2017 avec Monsieur Macron, homme fondamentalement de gauche, peu représentatif des valeurs traditionnelles fondatrices du  "Bien commun" que l'on peut partager avec tous ceux qui se revendiquent des Religions Déistes. Je respecte le choix de Monsieur Bayrou - mais pas cette alliance qu'il a annoncée !

Je n'y souscris pas à cause de cette opération dite de modernité non formalisée qui est construite sur le rejet des " autres"  partis en appelant que des "individualités" à se rejoindre . Pour "moi" démocrate-chrétienne, on ne construit pas un pays, en étant  "contre"  ce que l'on considère dangereux, mais "POUR"   le bien de son pays  avec  un programme clair. Programme contre programme mais  sans rejet des autres !  

En conscience, et quasi conclusion : Je ferai d'autres choix plus conformes à ceux qui me guident depuis toujours et tracent le chemin pour moi et mes descendants comme ceux qui ont choisi avant moi de sauver la France par le don de leur vie ou des années de guerre et de sacrifices. 

Lorsque nous avançons sur le chemin de la vie, ce n'est jamais seuls ; nous suivons les chemins tracés par d'autres qui nous ont précédés en gardant le droit de faire de nouveaux choix  éclairés du contexte, en toute liberté !

Je continuerai,  quant à moi, à marcher toujours sur la terre ferme. Je ne pars pas dans le flou que représenteraient les choix d'Alliance, refuge aujourd'hui de tant d'égos non-placés oui qui cherchent la lumière...de tous côtés, ces  " ni de gauche, ni de droite" ou "de gauche et de gauche"... dans la situation présente et qui n'endigueront pas les marées "extrémistes" qui envahissent l'Europe, pas que la France d'ailleurs, avec de tels profils !

Pour porter la destinée de la France en Europe et dans le monde, je souhaite faire confiance en  des personnes "expertes  aux choses de mon pays"  et qui  partagent aussi  "ma foi" en Dieu. C'est TOUT.

Pour revenir une dernière fois sur "les pratiques" que la société moderne n'accepte plus- je peux le comprendre-  ce n'est pas avec un tel argument, ni en déclamant qu'on est "contre" des pratiques ou "contre"  la Droite, ou "contre" ... Ce n'est pas une démarche "constructive" : Je n'ai pas à juger du comportement et de  pratiques non conformes, voire déclarées illégales a postériori - des personnalités jugées ou non, toujours en fonctions politiques existent. C'est un fait. Je regarde avant tout un projet "POUR" ...(Je ne redonnerai pas les noms ni ne remueraient ces histoires qui ont  fondé "l'Histoire" avec  ses imperfections). 

Pour moi, seul Dieu connaît la responsabilité de chacun de nous dans ses actes et ses engagements  et il appartient  à chacun de nous de faire son propre examen de conscience en toute humilité, même si nous ne somme spas aux Responsabilités...Chacun de nous à sa part d'imperfections dans son quotidien, nous sommes le même genre humain, restons-le et grandissons-le "ensemble".

Au soir de notre vie "nous" serons jugés sur l'amour et sur le respect  que nous aurons eu les uns envers les autres, sur nos engagements allant dans le sens du bien commun

Et ainsi déterminée et engagée, je continue à marcher sur un chemin de terre ferme, le chemin tracé par les miens  pour l'avenir de mon pays et pour le bien qu'il fera pour les siens et pour ceux qui grâce à de bons lien diplomatiques permettront d'avancer dans le monde et avec lui ! 

Et à vous qui me lisez, je dis  "Bon chemin à vous ! " Quel qu'il soit  ! On se rencontrera peut-être ?

 


 

 

Tag(s) : #Mes engagements

Partager cet article

Repost 0