Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La  Planche fit partie des Marches avantagères communes de Bretagne et du Poitou, jusqu'à la Révolution de 1789.Une paroisse est créée en 1837, et la commune correspondante est créée en 1855.
La  Planche fit partie des Marches avantagères communes de Bretagne et du Poitou, jusqu'à la Révolution de 1789.Une paroisse est créée en 1837, et la commune correspondante est créée en 1855.
La  Planche fit partie des Marches avantagères communes de Bretagne et du Poitou, jusqu'à la Révolution de 1789.Une paroisse est créée en 1837, et la commune correspondante est créée en 1855.
La  Planche fit partie des Marches avantagères communes de Bretagne et du Poitou, jusqu'à la Révolution de 1789.Une paroisse est créée en 1837, et la commune correspondante est créée en 1855.
La  Planche fit partie des Marches avantagères communes de Bretagne et du Poitou, jusqu'à la Révolution de 1789.Une paroisse est créée en 1837, et la commune correspondante est créée en 1855.
La  Planche fit partie des Marches avantagères communes de Bretagne et du Poitou, jusqu'à la Révolution de 1789.Une paroisse est créée en 1837, et la commune correspondante est créée en 1855.
La  Planche fit partie des Marches avantagères communes de Bretagne et du Poitou, jusqu'à la Révolution de 1789.Une paroisse est créée en 1837, et la commune correspondante est créée en 1855.

La Planche fit partie des Marches avantagères communes de Bretagne et du Poitou, jusqu'à la Révolution de 1789.Une paroisse est créée en 1837, et la commune correspondante est créée en 1855.

Mon époux est né à 30 km de Nantes dans ce département, appelé de nos jours, Loire-Atlantique, dans une petite commune-bretonne qui s'épanouit à quelques km du département voisin de "Vendée" : Á sa création en 1790, ce département portait  bien le nom de Loire-Inférieure ce qui figure sur son acte de naissance !  

C’est le 9 mars 1957 que le département prend son nom actuel de Loire-Atlantique il a conservé cette appellation depuis ! La Province de Bretagne ou Duché de Bretagne selon l’époque  était divisée en Grandes Parties, qui furent la Haute, et la Basse Bretagne : Le gouvernement général de Bretagne, comprenant les lieutenances de Bretagne et du Comté "Nantois"  ...et en  "pays"  dont celui du Pays nantais qui englobait largement tout le département...

La Bretagne « « en ce temps-là » », se composait donc de 5 départements épousant le Massif armoricain   Côté Mer, l'Atlantique et côté Terre !  On parle d'ARMOR et d'ARVOR !

La Bretagne, territoire économique et géographique actuel est composée de 4 départements depuis sa création  le 6 décembre 1956 par décret ministériel du gouvernement socialiste Guy Mollet !

Pour preuve  le Journal Officiel créant la nouvelle découpe et donc la  nouvelle région des Pays de la Loire qui   inclura  la Loire-inférieure ! Ce département ne changera de nom qu'un an plus tard pour devenir Loire-Atlantique ! l ! Appellation voulue pour donner plus de ""respect"" à ces bretons que l'on ""déménageait""  sans demander leur avis, d'une région historique à une région fabriquée de toutes pièces sans histoire culturelle   ! Cf. JO du 6 décembre 1956

Les grands parents bretons ainsi débaptisés en 1956 eurent des enfants et petits-enfants que l'on appellera  plus tard des " ligériens"  bien que nés sur les mêmes terres !

De nombreuses manifestations s'en suivirent dans le temps  en réalisant ce "déracinement" : de nouvelles  manifestations sont encore prévues  à Nantes et  continueront  à demander " la réunification" de la Bretagne, c'est-à-dire l'inclusion de la Loire-Atlantique dans la  région administrative actuelle de Bretagne  composée des cinq départements historiquement bretons.

Profitons de ces événements  pour rappeler que la division actuelle de la Bretagne n'a rien à voir avec Pétain, qui n'avait fait que créer des super-préfectures qui devaient être temporaires, facilitant l'administration de l'occupant allemand. Tous les décrets de Vichy, y compris les super-préfectures ont été abolis par l'ordonnance du 9 août 1944.

En effet, le  9 août 1944, une ordonnance dispose que "la forme du gouvernement de la France est et demeure la République. En droit celle-ci n'a pas cessé d'exister" et déclare, "en conséquence, nuls et de nul effet tous les actes constitutionnels [...] promulgués sur le territoire continental postérieurement au 16 juin 1940". 

Pour rappel, la super-préfecture d'Angers, n'avait rien à voir avec la région des Pays de la Loire créée aussi en 1956. Elle ne comportait pas la Vendée mais le Maine-et-Loire, la Mayenne, l'Indre-et-Loire et oui la Loire-Inférieure. Elle suivait les limites de l'administration allemande puisque la feldkommandantur de Nantes dépendait de la kommandantur d'Angers. En fait pour aller de la préfecture d'Angers à la kommandantur allemande, il suffisait de traverser la place de la préfecture !(aujourd'hui place Michel Debré) Comme disait le Gauleiter "Vous êtes Français, mais les Allemands commandent !" (*)

Donc que ceci soit clair : La Bretagne "à 4 départements" a été créée le 6 juillet 1956 par décret ministériel du gouvernement du socialiste Guy Mollet ! 

Donc le 9 août 1944, on repart à zéro, il n'y a que des départements et aucune région n'existe.

Bien comprendre que pendant 12 ans, tout à été remis à plat. Il n'y a aucune région en France, juste des départements.

C'est donc bien  le gouvernement du socialiste Guy Mollet de la SFIO (Section française de l'Internationale ouvrière), qui, en 1956, en pleine guerre d'Algérie et sous un régime spécial par lequel la démocratie avait été suspendue, a séparé la Loire-Atlantique du reste de la Bretagne en créant les régions économiques...

Les  termes de la région Pays-de-la-Loire ont donc été inventés en 1956 jusqu'à l'organisation d'une région effective  en 1972.

Rappelons-nous que le gouvernement d'Edgar Faure  a signé un décret le 30 juin 1955 qui institue des programmes d'action régionale :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000000876392

Un arrêté ministériel du gouvernement du socialiste Guy Mollet du 13 juillet 1956 établit en conséquence  une carte du territoire en 22 régions de programme publiée au JO le 6 décembre 1956.   

Chut... il faut surtout ne pas dire que c'est la gauche qui l'a fait, c'est tellement plus facile d'accuser Pétain et donc...Hum,  la Droite ;-)  et de faire croire aux Bretons que la Gauche n'y était pour rien. Il est possible de penser, et certains le font, que la manipulation - voire cette désinformation - permettait de faire voter plus de Bretons à gauche aux seconds tours des élections. Ceci étant dit, la Droite française a eu de nombreuses occasions pour revenir sur ce découpage et ne l'a pas fait."Vous êtes Bretons, mais les Français commandent" Mirabeau !

Et maintenant qu'on se le dise, mon époux est Breton  né  Breton de parents bretons, en 1935,  nés comme lui en Loire-Inférieure !  

Que ce soit par  naissance, adoption et par  mariage ;-) ,  ""nous deux, nous sommes bretons"" ! Le département voisin ayant été complice  après la  guerre 1939-1945 en  accueillant ma famille d'origine  à Vannes qui  fut le siège du  Duché de Bretagne   ! Je certifie  donc  par là  mon appartenance  à cette terre de  Nantes qui restera  "notre" ancrage breton jusqu'à  "notre" dernier jardin de la terre : La Loire-Atlantique ! 

Nantes, ô gloire de la Bretagne, ...et aux feux d’or des plus beaux couchants sur la Loire Et qui me font battre le cœur devant tous ces vaisseaux du Port ! Né l’amant de telles splendeurs, je ne veux pas mourir encor.
Hier j’ai moqué la Misère : Nantes offrait, sur ciel de soie irisée, un profil si fier et doux que mes yeux la nommèrent  Notre-Dame-de-toutes-Joies ! – Mais qu’entendez-vous par Misère ? – Ah ! devant les splendeurs du Monde, c’est mon humilité profonde.
 
Paul Fort. Poème "Notre Dame de toutes joies", ballade nantaise.
Tag(s) : #Mes engagements

Partager cet article

Repost 0