Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Un visage n'est jamais si beau, si émouvant, qu'à son automne ..." Redites-le moi ! "Un visage n'est jamais si beau, si émouvant, qu'à son automne ..." Redites-le moi !
"Un visage n'est jamais si beau, si émouvant, qu'à son automne ..." Redites-le moi !

"Un visage n'est jamais si beau, si émouvant, qu'à son automne ..." Redites-le moi !

Tout simplement

Dans le ciel, sur la mer, dans les lumières du jour et de la nuit ...c'est l'automne !

Dans le parc …

Dans le parc aux lointains voilés de brume, sous

Les grands arbres d’où tombe avec un bruit très doux

L’adieu des feuilles d’or parmi la solitude,

Sous le ciel pâlissant comme de lassitude,

Nous irons, si tu veux, jusqu’au soir, à pas lents,

Bercer l’été qui meurt dans nos cœurs indolents.

Nous marcherons parmi les muettes allées ;

Et cet amer parfum qu’ont les herbes foulées,

Et ce silence, et ce grand charme langoureux

Que verse en nous l’automne exquis et douloureux

Et qui sort des jardins, des bois, des eaux, des arbres

Et des parterres nus où grelottent les marbres,

Baignera doucement notre âme tout un jour,

Comme un mouchoir ancien qui sent encor l’amour.

Albert Samain, Le chariot d’or

~~Du point de vue des formes poétiques, un des apports majeurs d'Albert Samain, poète français, lillois, est l'invention d'un genre de sonnet à quinze vers.

Après sa mort, ses poésies sont réimprimées un nombre considérable de fois, jusque dans les années 1930. De nombreux musiciens composent des mélodies sur ses textes, parmi lesquelles plusieurs chefs-d'œuvre, comme Arpège de Gabriel Fauré ou La maison du matin d'Adrien Rougier. Son œuvre a également inspiré le sculpteur Émile Joseph Nestor Carlier (1849-1927) qui réalise à partir de celle-ci La Danseuse au voile et Pannyre aux talons d'or, en 1914....

Un poète, inscrit pour toujours dans notre histoire française.

Tag(s) : #Point de vue

Partager cet article

Repost 0