Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Église africaine a désormais un rôle unique, reconnaissante à ses missionnaires !
L'Église africaine a désormais un rôle unique, reconnaissante à ses missionnaires !
L'Église africaine a désormais un rôle unique, reconnaissante à ses missionnaires !
L'Église africaine a désormais un rôle unique, reconnaissante à ses missionnaires !

L'Église africaine a désormais un rôle unique, reconnaissante à ses missionnaires !

Quel bel hommage !

Ils sont "blanc" de peau, européens, LUI, il est "noir" de peau, africain ....

Je vous plante le décor si j'ose dire, on pourrait dire aussi que je donne la couleur d'une belle histoire que je souhaite vous conter.

Le siècle écoulé fut celui d'un christianisme noir. Le Continent est passé en cent ans de 1 % de la communauté catholique (1 million de personnes) à 16,1 % avec plus de 180 millions de fidèles, en augmentation constante. La République Démocratique du Congo ( RDC) dont est issu notre "fils" comme l'ont dit "chez lui" , est désormais l'un des pays comptant le plus de catholiques au monde.

L'Église africaine a désormais un rôle unique, notamment politique : Très structurée, organisée et puissante, la communauté catholique peut résister aux pressions et aux intimidations des pouvoirs. En RDC, lors de la dernière élection présidentielle de 2011 (la prochaine, n'est pas loin), je me souviens que la Mission d'Observation de l'Église, très critique sur le processus, fut la plus écoutée. Ailleurs, Caritas (Secours catholique) s'engage dans des médiations de conflits. Cette place particulière et ""assise"", l'Église l'obtient aussi parce qu'elle parle aux gens des sujets qui les touchent. La pauvreté, la corruption, la mauvaise utilisation des richesses qui ne manquent pourtant pas en Afrique !

Joie visible, dans nos pays européens, et en France, où les prêtres africains sont nombreux chez nous, venus "aider" et suppléer l'Eglise catholique française qui perd la place prépondérante qu'elle avait encore au XXème siècle !

Et je tiens à rajouter que, même si Colonisation et l' Evangélisation catholique sont parfois mal perçues par certains de nos concitoyens (il y a forcément des choses critiquables partout), cette histoire là, je tiens à vous la conter parce qu'elle est ""belle et si humaine""...Et "nous" avons besoin "de beau" et d'amour, "nous" dans notre France, toute en souffrance : attentats, terrorismes, familles détruites, manifestations récidivantes, pouvoir mollasson, citoyens dégoutés ne votant plus...Que de moments difficiles !

Lui, C'est Paul. Il vient de vivre des moments intenses de belle émotion et de reconnaissance envers "ses" Pères, ceux qui l'ont baptisé, accompagné, prêtre à son tour et en mission, en Europe, il vient de les retrouver ! Je lui donne -ici- la parole, belle et émouvante et j'y joins quelques photos de la rencontre !

Merci de lui réserver la meilleure lecture !

"Nous sommes nombreux, fruits de l ' ÉVANGÉLISATION des missionnaires"

" HOMMAGE et RESPECT. Je viens de passer quelques jours en mission à Bruxelles. De là, je suis allé à TORHOUT à une centaine de km. Torhout est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande. Cette commune compte plusieurs petits villages et une maison de repos pour les missionnaires CICM.

"C’est là que j’ ai retrouvé deux prêtres missionnaires « CICM » (Congrégation du Cœur Immaculé de Marie) , mieux connue en Belgique sous le vocable de « Pères de Scheut » qui est un Institut exclusivement missionnaire. Il s'agit pour le premier, du Père Paul REMAUT, 83 ans (debout sur la photo avec moi ), dont je porte avec fierté le prénom. Il m’a vu naître à la mission catholique Sainte Marie Tshibala(Diocèse De Luiza RDC), il m’a baptisé, fut mon premier curé, et après plusieurs années, m’ a rejoint à Saint Jean de la Croix Katoka II ( Archidiocèse de Kananga, RDC). De lui, j'ai reçu " la première communion", avec lui, j'ai eu la vocation et il m' a orienté au grand séminaire pour me préparer au sacerdoce.

"Voilà que je le retrouve après 25 ans de séparation dans cette maison de repos à Torhout.

"Quelle émotion, quelle joie ! Que je partage avec vous !

"Double joie, puisque j’ai retrouvé également le Père Urbain INGELBEEN (assis, sur la photo avec moi), 87 ans, qui m’a accueilli pendant une année déterminante de stage (à la M.C. Saint Jacques Tshilomba ) pour la préparation aux Ordres sacrés, je ne l’avais pas revu depuis 2002.

"C'est dire si je suis heureux et fier de leur rendre hommage et d’être le fruit de l’évangélisation des missionnaires de SCHEUT à qui je dis ici toute ma reconnaissance ( ils sont nombreux à être venus chez nous...) pour avoir été si précieux sur mon chemin de chrétien et de prêtre catholique.

"Juste retour des choses, puisque je suis, à mon tour, en mission dans un pays d’Europe, prêtre Fidei Donum venu de ma terre d’Afrique ! " Père Paul Lukanda

C'est une belle histoire : Un cadeau de la Providence !

Voilà, c'est un peu de l'histoire de mon filleul, prêtre catholique, en Mission, en Italie...que nous retrouverons régulièrement, si vous le voulez bien !

Merci de partager notre joie et si vous passez par Nantes, en juillet, contactez moi, Père Paul est en vacances chez nous, à Nantes ! Contact : annemarie.boutet@sfr.fr

Tag(s) : #Témoignage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :