Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les cloches du quartier se sont tues !

Quand les cloches sonneront-elles de nouveau pour rythmer nos journées ? A Nantes, riverains et chrétiens... Toujours sous le choc. Démunis.

La Basilique Saint-Donatien et Saint-Rogatien de Nantes abrite une sonnerie de 10 cloches qui scandaient tous nos temps de vie... mais voilà, elles se sont tues parce que le 15 juin 2015, la basilique Saint-Donatien à Nantes prenait feu sous les yeux médusés des riverains.

L’incendie aurait été causé par des travaux d’étanchéité effectués sur le toit de la basilique du XIXe siècle. Un comble, sans mauvais jeu de mots !

Non, effectivement, il n' y a pas eu mort d'homme, direz-vous, mais la souffrance est là, en plus du désastre, chacun va perdre un rituel, un lien dans son quartier ...

Quand reprendrons-nous notre chemin soit le matin pour la messe quotidienne, le dimanche et lors des cérémonies familiales ? Et pour les commerçants et les habitants tant de repères perdus ...

Oui, hélas, J’ai vu ! J'étais là ! Une fumée épaisse et intense vers 10h15 est apparue d’un seul coup puis du haut de la maison, à ma fenêtre, horrifiée : des flammes ! Je ne voulais pas y croire : je l'ai caché à mon époux.

Nous habitons dans ce quartier depuis plus de 35 ans et ça m' a fait si mal ! Nous sommes encore sous le choc … Cette basilique est "notre" paroisse mais pas que la nôtre, c'est une lieu de grande pratique ! Elle fait en outre partie des monuments importants du patrimoine nantais bien que l'édifice ne s'élève que depuis 1889 à l'emplacement d'une ancienne villa gallo-romaine.

Mais la basilique Saint-Donatien et Saint-Rogatien est vraiment le point de rayonnement de nos vies. riverains, chrétiens, ou non, nous la partagions...au delà du grand quartier Saint Donatien-Malakoff qu'elle illumine !

Vous pourrez mesurer l'étendue des dégâts par les images captées par la société de production Colibri Birdview en vidéo et par mes photos, prises sur le vif !

Parlons sérieusement d'avenir :

Les experts ont rendu leur avis et se sont mis d'accord avec les services de la ville et le diocèse pour permettre la bonne conservation de l'édifice, avant et pendant les travaux de réparation.

Il s'agit au plus urgent de mettre la basilique construite au 19ème siècle hors d'eau et de stabiliser et sécuriser les ouvrages. Ce chantier commencera enfin en octobre 2015 pour un coup prévisible de 2 millions d'euros !

Quatorze mois plus tard, soit vers la fin de 2016, commenceront les travaux de charpente et de couverture véritablement ! Ces opérations nécessiteront des moyens logistiques très importants (grue de 250 tonnes).

Une fois cette sécurisation des toits et façades réalisée qui constitue la 1ère phase, il pourra être envisagé une levée du périmètre de sécurité autour de la basilique, soit vers mi-décembre. Phase 2 (durée de 1 à 2 mois) L’objectif de cette seconde phase est de mettre hors d'eau la voûte. Cette opération sera réalisée par le montage d'un échafaudage périphérique à l'église servant de base à la pose d'une structure de type parapluie au-dessus des toits de l'édifice ; mise en oeuvre prévue fin janvier 2016. Phase 3 (du 4ème au 14ème mois, fin des travaux) La reprise de la voûte doit se réaliser dans les meilleurs délais afin d'éviter que les éléments qui la composent se désolidarisent avec le temps, ce qui conduirait à des travaux finalement bien plus importants.

Les pierres dégradées seront réparées avant la restauration définitive.

Il va falloir vivre toutes ces phases de reconstruction et notre propre reconstruction !

Si vous êtes du quartier, n'hésitez pas à vous manifester...

Mes photos ce jour-là !
Mes photos ce jour-là !

Mes photos ce jour-là !

Tag(s) : #Actualité locale

Partager cet article

Repost 0