Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un démocrate-chrétien n’est pas à gauche, pas à droite en politique. Il est !

Un démocrate-chrétien n’est pas à gauche, pas à droite en politique. Il est !

Nous savons d’où nous venons ...

Certains parmi vous, me demandent : Qu’est-ce que la démocratie chrétienne ?

Je réponds : C'est ma famille d'origine, je m'en revendique et je ne la quitterai pas.  

Il s’agit d’un courant politique qui s’est développé en Europe à partir du milieu du XIXème siècle. A l’origine, ce courant se caractérise par la volonté de concilier les valeurs du christianisme avec l’héritage libéral des Lumières et de la Révolution.

En France, la démocratie chrétienne a longtemps exercé une grande influence dans la vie intellectuelle : pensons à des hommes comme LA MENNAIS ou LACORDAIRE, ALBERT DE MUN, LA TOUR DU PIN, FREDERIC OZANAM ET MARC SANGNIER.

Dans les années 1930, les démocrates-chrétiens dénoncent le fascisme, et durant la Seconde Guerre mondiale, ils jouent un rôle actif dans la Résistance, à l’image de GEORGES BIDAULT (qui dirigea le Conseil National de la Résistance après la mort de Jean Moulin).

Les démocrates-chrétiens français furent aussi, avec leurs homologues européens, des précurseurs de La Construction Européenne : ils défendirent l’idée d’une communauté des Etats européens dès les années 1920, et jouèrent un rôle déterminant au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en particulier ROBERT SCHUMAN, qui fut l’un des grands inspirateurs de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA).

Les démocrates-chrétiens ont également été les premiers à prôner une République décentralisée, bien avant les premières lois de décentralisation ! Ne soyez pas étonnés, en poursuivant la lecture, vous comprendrez...

1848, Frédéric Ozanam et les rédacteurs de L'Ère nouvelle donne à la démocratie chrétienne ses premières lettres de noblesses en France, c'est-à-dire celui d'un gouvernement démocratique cherchant à mettre en œuvre « la doctrine sociale » de l'Église catholique pour arriver à former le MRP, dès 1946, ce parti qui devient le premier de France. Plus tard, en 1976, les démocrates-chrétiens se rassemblent au sein d’un petit parti centriste, le CDS (Centre des Démocrates Sociaux), qui devint en 1978 l’un des membres fondateurs de l’UDF (Union pour la Démocratie Française).

Aujourd’hui, la démocratie chrétienne est représentée en France par des personnalités appartenant à des formations politiques différentes. Tel François Bayrou, ancien président de l’UDF et fondateur du Modem, qui semblait le principal héritier de la Démocratie Chrétienne en France. Mais son parti, le MoDem, n’a rien d’un parti démocrate-chrétien : c’est un parti totalement aconfessionnel, qui défend la laïcité, et dont les multiples composantes sont issues de traditions politiques très différentes (quelques démocrates-chrétiens, des écologistes, des fédéralistes des centres dit de gauche…sorte de melting-pot). C’est la raison pour laquelle, je n’ai fait qu’y passer entre 2014 et début 2017...Je ne m’y retrouvais pas !

Même si le Mouvement Démocrate-Chrétien est très hétérogène de nos jours, il s'accorde tout de même sur certains thèmes.

D'une manière générale, la conception « de l'État » est différente de celle des libéraux : celui-ci doit être décentralisée, constituée de différents organes, mais reconnaître un pouvoir certain aux corps intermédiaires, expression de la liberté des individus. Cela inclut les institutions religieuses. De toutes les religions.

Les démocrates-chrétiens voient l'économie comme étant au service des hommes et ne remettent pas en cause le capitalisme.

  • La préoccupation de la dimension spirituelle de toute personne, telle qu'elle avait été exprimée dans l'encyclique Rerum Novarum –sur laquelle s’est fondé le syndicalisme Chrétien « CFTC » dont j’ai été 30 ans ;

  • L'idée selon laquelle la source du droit provient, non de l'État, mais des individus, car tout être a été créé à l’image de Dieu et qu'il faut donc reconnaître à toute personne un droit fondamental qui nécessite le respect de chacun ;

  • Le principe de subsidiarité dans tous les corps sociaux : famille, profession, commune, province, État, etc. ;

  • La primauté de la famille comme cellule de base de la société, premier lieu d'éducation, de responsabilité et de solidarité ;

  • Nécessité de faire vivre des mouvements jeunes tels que le scoutisme afin d’apprendre le partage et « la vie en société » ;

  • L'autorisation de l'enseignement confessionnel, de toutes les confessions, mais en respectant le programme unique d’enseignement public-. Public-privé se côtoient  ;

  • Une décentralisation administrative assez poussée.

  • L'écologie et le développement durable...Conception du Bien commun et de la Maison commune – notre terre nourricière se partage - nous partageons nos ressources !  

Conclusion : La démocratie chrétienne est un courant politique qui trouve son inspiration dans la doctrine sociale de l'Église catholique -en France-  et les écrits de tous les penseurs chrétiens en Europe. Elle tente de concilier les principes démocratiques et les principes du christianisme et cherche « essentiellement » à améliorer le sort des milieux « populaires » sans distinction d'origine ou de confession.

"Nous"  avons une histoire, elle continuera même si elle apparaît moindre, nous  sommes en effet moins nombreux en France mais pas en Europe : la valeur d’un mouvement ne tient pas au nombre de ses adhérents, ni à ses étiquettes  mais  à l’intensité de ses  messages dans  les  comportements du  quotidien... ça transpire !

Comme vous le voyez, un démocrate-chrétien n’est pas à gauche, pas à droite,  en politique. "Il est "!

Un démocrate-chrétien n’est pas un être dissociable : il n’y a pas des chrétiens et des démocrates dans la République Française, ni en Europe : nous sommes tous "des démocrates"  mais pas tous des chrétiens.  Tout  citoyen  vivant dans la grande Maison du Monde est de ma famille ! Et, quelle que soit notre religion, ou sans ...nous pouvons partager l' essentiel ! Merci !

Tag(s) : #Mes engagements

Partager cet article

Repost 0